Chanson: J’avance Sans Toi – Ridsa

Paroles en langue originale:parole de chanson J'avance Sans Toi - Ridsa

Mais par où commencer,
vu qu’c’est la fin de notre histoire.
au fond je suis blessé,
et j’pense pas qu’c’est provisoire.
un dernière espoir,
j’attend tes sms.
regarde plus loin qu’ton nombril,
je te lance un s.o.s
tu m’dis qu’ça ira,
que tu n’es pas faite pour moi,
t’es pas cardiologue,
comment voir que mon coeur,
bat pour toi.
c’est pas une partition,
y a pas de flutes,
pas d’mytho.
mets moi sous perfusion,
tu verra qu’j’t’ai dans la peau.
j’essaye d’y croire encore,
même si l’amour m’a déçu,
et si j’te tend la main,
c’est qu’mon coeur est posé dessus.
tu part sur un coup d’tête,
tu m’laisse sur un coup d’blues.
rappel toi d’nos coups d’fil,
n’oublie pas notre coup de foudre.
un mec t’as vendu du rêves,
mais moi c’était réelle,
car la seule lune que je te promet,
c’est notre lune de miel.
toi tu n’crois plus en nous,
tu crois qu’l’amour se provoque,
que tu l’aime lui il s’en fou,
avec moi c’était réciproque.

refrain

j’dois m’faire à l’idée,
que nous deux d’est du passé.
ne cherche plus ton reflet,
c’est dans mon coeur qu’il est placé.
besoin d’partir pour m’retrouver,
de m’enfuir pour respirer.
besoin de te haïr,
pour à nouveau t’aimer.
t’en avais marre d’ma jalousie,
je suis pris au piège,
tu me trouvais trop possessif,
mais qui aime, protège !
cupidon il faut qu’on parles,
explique-moi comment faire,
ta flèche planté dans mon âme,
je crois qu’il faut qu’on m’opère !
dans ton regars je m’égare,
en ton absence je meurs.
et peu importe ma taille,
j’aurais étais à la hauteur.
au fond d’moi j’ai la haine,
car t’es partie avec ma joie.
hier tu m’dis je t’aime,
aujourd’hui c’est oublies moi.
et j’vois qu’t’as tracé ta route,
depuis moi je suis out.
garde tous tes souhaits d’bonheur,
j’en ai plus rien à foutre
ne m’raconte pas d’salade,
le vrais coeur n’es pas dedant.
on verra si t’assume ça,
on verra d’ici un an.

refrain
je ne suis pas tombé, j’ai juste trébucher.
nan je n’suis pas tombé, j’ai seulement trébucher.
je ne suis pas tombé, j’ai juste trébucher.

les mois passe moi j’fais avec,
j’essaye d’me reconstruire.
aujourd’hui mon coeur,
ressemble à la tour de pise.
toi tu m’répondais plus,
une femme à su trouvé les mots.
elle ma redonné la vue,
j’te jure y a pas besoin d’ophtalmo.
pendant qu’oi tu m’recalais,
elle insitais pour me voir,
voulait m’eclaircie les idées,
car avec toi j’broyais du noir.
c’est devenue mon oxigene,
j’étais à bout d’souffle.
j’attendais pas une pluie battante,
pour chopper le coup d’foudre.
oh ! merde !
tu t’demande ou j’suis passé,
mais désolé, elle à fais mieux
que te remplacer.
tu m’as laisser partie,
maint’nant tu veux m’voir revenir.
moi j’ai tourné la page,
j’ai pas besoin d’me relire.
j’suis abonné aux déceptions,
mais bon c’est la vie.
si tu t’rends compte de ton erreur,
un conseil rattrape là vite.
rappelles toi j’tavais dit,
on verra d’ici un an.
aujourd’hui j’ai de l’avenir,
toi tu veux remonter le temps.

refrain
nan je n’suis pas tombé, j’ai seulement trébucher.

héritier d’un coup d’foudre,
victime d’un coup d’blues,
j’aurais aimé qu(tu m’tiennes la mais,
au lieu qu’tu m’files un coup d’pouce…

 Voir le video:

Page visitée (325) fois

Tags